Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Heureux êtes-vous si vous avez un coeur d’enfant !

Accueil > Contempler une image > Heureux êtes-vous si vous avez un coeur d’enfant !

Les soeurs du Christ Rédempteur

Que vous inspire l’image ci-dessous : « Heureux êtes-vous si vous avez un coeur d’enfant ! » ?
(Cf Mat. 18,3)

Vous pouvez l’exprimer dans le cadre blanc sous cette plume ou à la suite des messages déjà écrits, sous forme de réflexions, texte, poème, prière...

Messages

  • Suite à l’image de ce mois, je me suis entretenu par skype avec Dieu ; Il m’a dit :« Sais-tu pourquoi je crée l’enfant ? J’ai un faible et un amour préférentiel pour les petits. dans l’ancien testament ; des enfants ont accompli différentes missions : Samuel, David, Daniel. Mieux encore, mon fils a été petit enfant. Devenu adulte, il n’a pas cessé de dire : » Laissez venir à moi les enfants. Dans l’évangile, tu découvres comment Jésus embrassait et bénissait les enfants."
    L’enfant existe dans la faiblesse de sa petitesse. Il tend les bras et son visage semble vouloir rencontrer celui de l’adulte.
    Bras de la demande de protection, du besoin de relation, recherche d’amour et de tendresse. Il sait qu’il tient beaucoup de l’adulte. Etre en de venir, il lui faut passer de la nudité à l’appropriation pour une croissance sur différents registres : physique, affectif, intellectuel, social et spirituel. Ces bras tendus et ce visage aspirent à trouver près de l’adulte : accueil compréhension, écoute. Ces bras tendus attendent les nôtres. Que nos bras soient ceux de l’ouverture et de la tendresse dans un profond respect devant l’innocence de l’enfant.
    Devant ce qui vient de se passer à Nice et à Lyon, devant cette violence inacceptable, retrouvons une attitude d’enfant. Retrouvons la source de notre existence : un Dieu qui n’est qu’AMOUR. Notre Dieu n’est pas celui de la barbarie mais celui de la fraternité. Comme cet enfant, tournons nos yeux vers le ciel. Notre singularité : nous sommes dans le coeur de Dieu et ses bras nous enlacent de son amour. Manifestons cet amour dans le quotidien de nos vies et que poussent les fleurs de la tendresse et de la paix.
    Alors nos épées se transformeront en charrue (’Michée 4/2 et Isaïe 2/4). Nos bras deviendront ceux de la tendresse de Dieu. R.Frénel

  • Un petit enfant, les bras levés, le regard suppliant.
    Cherche-t-il des bras pour le protéger, se sentir en sécurité ? A-t-il besoin d’amour et de tendresse ?
    S’il n’a pas eu assez d’affection, surtout de sa Maman, il y aura toujours un manque dans sa vie. Cela peut mener loin et engendrer des conséquences négatives. Le fait est qu’il faut d’abord recevoir l’amour lui-même avant de pouvoir aimer une autre personne.

    Le coeur d’un enfant est le plus souvent heureux. Il se réjouit de tout. Il veut découvrir, il a un regard positif. Il aime jouer avec ses petits copains, dessiner, rire en vivant le moment présent, contrairement aux adultes souvent. Un enfant ne se soucie presque pas de ce qu’une autre personne va dire. Il ne craint pas d’être jugé, d’avoir des réflexions négatives. Il oublie vite, reste plutôt lui-même. Il a confiance dans les autres, il compte sur les autres.
    L’ enfant sait qu’il est petit, qu’il a besoin de ses parents.

    Jésus nous le donne comme exemple : « Heureux serez-vous si vous ressemblez à un enfant ! Vous aussi, ayez un coeur d’enfant quand vous vous adressez à votre Père des Cieux ».

  • Un petit enfant entièrement tourné vers quelqu’un de plus grand que lui ; le regard, l’attitude du visage, les petites mains sont tendus, comme en attente de quelque chose. On devine qu’il supplie, espère, fait confiance. Rien d’autre ne compte en ce moment !
    « Heureux êtes-vous si vous avez un cœur d’enfant ! » a dit Jésus. Qu’est-ce à dire pour nous adultes ? Comment formuler concrètement une telle béatitude ?
    - Heureux serez-vous, vous aussi, si vous acceptez de dépendre d’un autre, si vous avez la simplicité, l’humilité de demander une aide, un service, une faveur !
    - Heureux serez-vous si vous ne craignez pas de montrer votre fragilité, votre incapacité, vos limites, votre besoin de l’autre !
    - Heureux serez-vous si vous acceptez d’être petit devant les autres !
    - Heureux serez-vous si vous refusez d’être imbu de vous-même, si vous savez faire confiance à l’autre, à Dieu !

  • Me voici, Seigneur, comme cet enfant : ses bras et ses mains levés disent : « Allez, papa, prends- moi dans tes bras ».
    Tu sais que je t’aime. J’attends tout de toi, Tu m’as tout donné, je t’en remercie. Mais continue, Toi qui as dit : « Le royaume des cieux est à ceux qui leur ressemblent » et qui a rabroué les apôtres qui t’éloignaient des enfants, considérés comme des riens.
    Justement, Seigneur, viens au secours de ceux qui sont sans toit, sans lieu ni feu, à cause de la guerre, de la misère, de la corruption, et aussi de ceux que l’on fait travailler comme des esclaves et de tous ces petits que l’on n’aime pas, que l’on tue. Oui, Seigneur, prends pitié !
    Tu sais que je t’aime, du moins c’est ce que je veux ; mais je m’éloigne souvent de Toi parce que je suis remplie de moi-même, les mains trop pleines de velléités pour te recevoir. Alors, que ton Esprit creuse en moi cet état d’humilité, de petitesse pour que je sois toute à Toi quand tu viens me rencontrer.

  • Louange, beauté, ouverture vers le ciel.
    L’enfant ouvre ses mains pour voir, contempler.
    Beauté du regard tendu vers un ailleurs.
    En ce temps de reconfinement, bras ouverts, tendus vers l’AVENIR, l’A-VENIR, l’Espérance, la petite fille Espérance comme dit Péguy !

    Sois loué, Seigneur pour tous ces enfants qui se tournent vers Toi,
    Confiants en ta tendresse et en ton amour sans condition !
    Sois loué, Seigneur, pour tous ces enfants qui font confiance à leurs parents !
    Sois loué, Seigneur, pour les parents qui offrent sécurité, bien-être et amour à leurs enfants !

Têtiere actus

Contempler une image


Voir aussi :

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 29 novembre 2020

« Marchez en ma présence avec ferveur et gardez le silence intérieur. C’est au milieu du calme que je révèle à l’âme les secrets de mon cœur » (Chant P. Le Taillandier)
Pied partage