Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Humains, où allons-nous ?

Accueil > Contempler une image > Humains, où allons-nous ?

Les soeurs du Christ Rédempteur

Image du Mois

Que vous inspire l’image ci-dessous : « Humains, où allons-nous ? » ?

Vous pouvez l’exprimer dans le cadre blanc sous cette plume ou à la suite des messages déjà écrits, sous forme de réflexions, texte, poème, prière...

Messages

  • Deux rails en parallèle solidement ancrés au ballast de cette voie ferrée, notre train peut circuler en toute sécurité par beau temps et même par temps d’orage et d’horizon bouché.
    Belle allégorie. Tout homme vit cette double situation.
    Nous sommes dans un monde « embrumé », rempli d’orages et peu sécurisant au point de s’interroger : « Humains, où allons-nous ? » Peut-on apporter une réponse ? Je me contente dans ces lignes de proposer des convictions pour mener au mieux sa vie.
    Nous sommes dans un monde pluriel, le tout et son contraire cohabitent et le vertige peut nous prendre devant les différentes manières de penser et d’agir parfois antagonistes et angoissantes. Pour mémoire, rappelons-nous le débat actuel sur la procréation.
    Une certitude : toute vie humaine ne peut se bâtir que sur des normes fondatrices appelant l’homme à une croissance et ces normes reposent sur des règles, des lois qui cadrent la marche du train de notre existence vers une construction plus grande de notre personne.
    Nos choix doivent passer par la médiation, celle du silence intérieur qui n’est rien autre que l’écoute de sa conscience et celle de l’accompagnement spirituel par une personne de confiance. Alors, suite à cette question : « Qu’est ce qui est en corrélation avec mes aspirations et peut me faire grandir dans mon humanité », peut se dessiner des sentiers pour faire route. Il faut se mettre en marche, faire confiance et les balises se dessinent au cours de la marche. Foi et espérance, voilà deux bonnes balises… Le choix de règles de vie sont comme des rails sur la voie de mon existence.
    Peut-être que l’évangile des béatitudes que nous lisons en cette fête de la Toussaint peux être un bon guide pour fixer les rails de ma vie !
    Les règles ne sont pas des freins quant à ma liberté, elles la suscitent et font naître une paix intérieure, même si tout ne se déroule pas comme je veux.
    Dieu me porte « dans les paumes de ses mains…, sa houlette me conduit par de justes chemins... »

  • C’est légendaire ce coup de sifflet !.. Nous voilà embarqués depuis des années et jamais il ne déraille ce train que nous avons pris le jour de notre naissance, mais ces rails où vont-ils ? Après avoir traversé bosses, creux, joies, peines, personne ne sait et c’est la grande question qui tenaille tous nous les vivants, que nous ayons la foi ou pas. Question personnelle et angoissante.
    Jean Vannier à un journaliste qui lui pose la question : « Qu’y a t-il après la mort ? » répond : « Je ne sais pas. Mais pour nous, Dieu est dans notre “je ne sais pas” et notre foi consiste à miser sur l’inconnu ».  
    Dieu veut le bonheur de l’homme et nous envoie son Fils pour nous tirer de la mort. Jésus est allé jusqu’au bout... Cependant si volontaire soit-il, Il a demandé à son Père : « Éloigne de moi ce calice..., mais ta volonté et non la mienne ». Voilà pourquoi, si l’angoisse nous saisit, réfugions-nous dans les bras de Jésus : Non pas ce que je veux, mais ce que tu veux.
    Cette approche de la mort est pour nous alors pleine d’espérance. D’avance, offrons cette heure à Dieu et prions sans cesse pour accueillir dans la confiance ce coup de sifflet, avec Marie.

  • Le jour de notre naissance nous avons pris le train, sans savoir où les rails nous emmenaient. Alors, notre vie a commencé : où allons-nous ? Il est important d’avancer consciemment.
    Mystère de la vie... que nous pouvons vivre, chacun d’une manière unique. Pas seulement pour nous-mêmes, mais aussi pour faire plaisir aux autres, en les aidant, en rendant service, bref, en nous servant de toutes les possibilités que Dieu nous a données.
    Tout au long de notre existence, il nous faut lâcher beaucoup de choses, jusqu’à la mort. Nous sommes venus de Dieu et nous y retournerons. Un Dieu plein d’Amour et de Lumière, un Dieu Vivant nous attend pour nous donner la Vie éternelle.

    Notre “dernière station” : un acte d’abandon total, vers une rencontre pour toujours !

  • Des rails qui indiquent une direction. Mais un horizon si embrumé !
    Ne serait-ce pas là l’image de notre route sur terre ?

    Naissance, vie, mort... Tout cela pour quoi ? Beaucoup d’humains se le demandent. Certains sont angoissés à l’idée que tout soit fini après leur dernier soupir. D’autres veulent espérer en un au-delà mystérieux…
    Même si ce n’est pas si simple d’y croire, ma foi chrétienne aime se nourrir des paroles de Jésus à ses disciples : « Ne soyez pas bouleversés. Je vais vous préparer une place… Là où je vais vous y serez vous aussi ».

    Durant toute sa vie sur terre, Jésus a voulu montrer qui était Celui vers qui nous allons : non pas un personnage justicier et sévère, mais un Père tendre et miséricordieux, qui veut le bonheur pour chacun, qui voit notre bonne volonté et nous jugera sur l’amour que nous aurons eu les uns pour les autres (cf Matt, 25). On peut penser alors qu’Il nous attend à la manière du père du fils prodigue de la parabole, se jetant à notre cou, nous entourant de ses bras de tendresse, nous invitant à son « festin d’amour » !

    Le moment de la mort et sa perspective surtout peuvent cependant nous troubler : c’est seul que chacun fera le passage ! Je crois que Marie que nous aurons tant priée « Sainte Marie, prie pour nous, maintenant et à l’heure de la mort » sera là pour ceux qui ont mis en elle leur confiance.

Têtiere actus

Contempler une image


Voir aussi :

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 30 mai 2020

La contemplation du Christ nous engage à nous ouvrir au Père et à nos frères les hommes (Règle de Vie)
Pied partage