Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

La Vie, comme dans un train !

Les soeurs du Christ Rédempteur

Le Train

A la naissance, on monte dans le train et on rencontre nos parents.
On croit qu’ils voyageront toujours avec nous.
Pourtant, à une station, nos parents descendront du train,
nous laissant seul continuer le voyage.

Au fur et à mesure que le temps passe,
d’autres personnes montent dans le train.
Et elles seront importantes : notre fratrie, nos amis, nos enfants,
même l’amour de notre vie.
Beaucoup démissionneront,
même, éventuellement, l’amour de notre vie,
Et laisseront un vide plus ou moins grand.
D’autres seront si discrets qu’on ne réalisera pas qu’ils ont quitté leurs sièges.

Ce voyage en train sera plein de joies, de peines,
d’attentes, de bonjours, d’au-revoir et d’adieux.
Le succès est d’avoir de bonnes relations avec tous les passagers,
pourvu qu’on donne le meilleur de nous-même.

On ne sait pas à quelle station nous descendrons.
Donc, vivons heureux, aimons et pardonnons.
Il est important de le faire, car lorsque nous descendrons du train,
nous ne devrons laisser que de beaux souvenirs
à ceux qui continuent leur voyage.
Soyons heureux avec ceux que nous avons,
et remercions le ciel de ce voyage fantastique.

Aussi, merci d’être un de ces passagers de mon train.
Et si je dois descendre à la prochaine station,
je suis content d’avoir fait avec vous un bout de chemin.
Je veux dire à chaque personne qui écoutera ce texte
que je vous remercie d’être dans ma vie et de voyager dans mon train.

Poésie de Jean D’Ormesson.

Transmis par Sr Germaine B., SCR, Asnières

Têtiere actus
Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 8 décembre 2022

« L’âme silencieuse plaît à Jésus ; elle lui est précieuse par ses vertus. À tous moments, Il lui parle, elle l’écoute ; de sa voix elle goûte les charmes ravissants » (Chant P. Le Taillandier)
Pied partage