Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Le Carême : 40 jours au désert avec Jésus...

Accueil > Contempler une image > Le Carême : 40 jours au désert avec Jésus...

Les soeurs du Christ Rédempteur

Image du Mois :

Que vous inspire l’image ci-dessous : “Le Carême : 40 jours au désert avec Jésus” ?

Vous pouvez l’exprimer dans le cadre blanc sous cette plume ou à la suite des messages déjà écrits, sous forme de réflexions, texte, poème, prière...

Messages

  • L’image nous montre un homme debout dans le désert, tout seul.
    Après son Baptême, Jésus est resté 40 jours dans le désert, un temps d’épreuve. Il est 3 fois éprouvé par le diable (= le pouvoir du mal) qui veut le pousser à faire du pain de cette pierre, à sauter du Temple et à l’adorer, lui.
    Mais Jésus est venu pour faire “la volonté de Dieu” (comme Il nous apprend à Le prier dans le Notre Père).
    A la suite de Jésus, aujourd’hui il nous faut aussi marcher vers Pâques, en refusant l’égoïsme, l’excès d’autorité... et en vivant sobrement.
    La confiance de Jésus, sans condition, doit aussi être pour nous un exemple : il nous appelle à partager notre pain avec ceux qui ont faim, à donner des vêtements aux pauvres, à héberger ceux qui doivent vivre dans la rue. Cela demande de chacun de nous un changement de mentalité et d’être attentif à ce que l’Esprit nous souffle : écouter ce qui est bon pour les pauvres, dans telle ou telle situation, et dans tous les cas, ouvrir son coeur au partage, avoir le souci de construire et non de démolir...

  • Des pas sur le sable du désert : un homme marche vers plus de lumière.
    Invitation nous est faite en ce temps de carême à aller à la recherche de notre humanité.
    Aller au désert ne veut pas dire faire l’expérience matérielle comme Charles de Foucauld. Aller au désert c’est s’arrêter pour faire le point sur soi-même, sur ma relation à l’autre et à Dieu. Trop d’éléments désagrègent notre vie comme la rouille, le métal.
    Nous avons besoin d’un G.P.S intérieur pour marcher dans la bonne direction et la parole de Dieu en est un. C’est une parole incisive et elle est invitation à prendre conscience de ce qui entrave notre liberté pour devenir image du Père. La lucidité sur soi est un acte de courage pour grandir en humanité.
    Ce temps du carême est un temps de questionnement et, au coeur du silence, la voix du Maître indique la bonne voie. Temps du carême pour élaguer les « gourmands » qui poussent sur l’arbre de notre humanité et l’empêchent de grandir.
    Peuple de l’Alliance, avec Jésus, allons au désert. Notre vie refleurira au matin de Pâques. 40 jours sont offerts pour sarcler les mauvaises herbes du jardin de notre vie et faire de ce jardin l’Eden que Dieu a voulu aux jours de la création. Oui Seigneur, Tu m’invites à la solitude du désert pour me remplir de ta présence. Comme Jésus, que ton Esprit me pousse au désert et me fasse entendre les mots de ton Evangile.

  • Le désert nous offre un horizon ouvert.
    Les pas que nous faisons laissent une marque derrière nous.
    Chaque jour, nous sommes invitées à avancer, à marcher vers du nouveau.

    Comme cet homme, seul et désencombré de ce qui n’est pas essentiel, laissons-nous éclairer par la lumière !
    Que l’Esprit nous rende disponibles à entendre ses inspirations et à y répondre dans le quotidien de nos vies.

    « A la vie,Dieu nous appelle, choisissons de vivre en lui, son Esprit nous renouvelle... »

  • Une marche...
    vers un horizon où le soleil brille au loin.
    Mais le terme de cette marche est vécu dans une espérance :
    Celle d’un accueil, d’une joie, d’un « bout du chemin » heureux..
    Pour celui qui porte en lui l’espérance du salut
    accompli par le Seigneur Jésus,
    La mort est vécue comme un passage vers Quelqu’un,
    Vers Celui qui est passé devant,
    Et qui a ouvert en grand la porte du jardin.

  • Un homme marche seul sur une route, éclairée par le soleil, mais dont le terme n’est pas encore connu. Image de notre vie ? Sans doute... Qu’elle m’inspire le désir de faire confiance, simplement, en Celui qui appelle tout homme, à vivre dans la foi et l’espérance. La fête de Pâques, m’y appelle encore chaque jour.

  • Ce désert est certes attirant : sa beauté, sa grandeur, son silence, ses dunes, ses vallées, ses oasis... Je peux être attirée par tant de merveilles, mais quant à y vivre, 40 jours, seule comme Jésus !
    C’est notre propre « moi » qui nous barre la route. La faim, la soif de toutes nos habitudes auxquelles nous sommes scotchés : smartphone, portable, chercher à tout prix à dominer, se vouloir / se croire meilleure que les autres et tout ce qui nourrit nos envies matérielles.
    S’en débarrasser quelque temps nous fait rentrer en nous-mêmes dans un coin intime où nous pouvons nous poser cette question : sais-tu où tu vas ? qui tu es ?
    Arrière Satan ! Creusons en nous ce désert et - comme dit Etty Hillesum - « Il y a en moi un puits très profond, et dans ce puits il y a Dieu. Parfois je parviens à l’atteindre ; et le plus souvent, il y a des pierres et des gravats qui en obstruent l’entrée et Dieu y est enseveli... » Ce temps nous est donné pour faire le vide et retrouver ce Dieu qui nous aime. Alors fermons la porte de notre chambre, fermons les yeux de nos envies et... en route pour le désert. L’esprit-Saint est là, Il sera notre allié prions Le.

  • Je vois beaucoup de lumière et la personne marche vers la lumière. La lumière est d’autant plus présente qu’il y a de l’obscurité. Le désert est désert : pas de verdure, ni eau ni nourriture ; c’est la solitude ! Le seul espoir est de trouver la lumière.

    Mon carême, dit Ida, c’est de ne pas râler. c’est dur de faire ce travail sur soi-même.
    Sonia, elle, décide de continuer son canevas.
    Andrée se propose de voir les choses d’une façon positive.
    Bonne marche vers la lumière !

Têtiere actus

Contempler une image


Voir aussi :

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 4 juillet 2020

L’évangile nous invite à promouvoir un nouveau type de relation entre les personnes (Règle de Vie)
Pied partage