Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Le calendrier inversé de l’Avent, vous connaissez ?

Les soeurs du Christ Rédempteur

Cette année, notre paroisse – Saint Michel de l’Illet en Liffré - avait décidé, avec les relais locaux et l’équipe pastorale, de vivre pendant l’Avent un “calendrier de l’Avent inversé”.

Jésus en se faisant homme s’est beaucoup abaissé puisqu’il a renoncé à tout ce qu’il est comme Dieu. En choisissant de naître dans une famille pauvre et dans une étable, Il s’est fait pauvre parmi les pauvres.

Paquets-cadeaux au pied du sapin de Noël

Vivre le “calendrier inversé” c’est, chaque jour, se dépouiller de quelque chose à quoi nous tenons pour le mettre dans une boîte à offrir à quelqu’un de démuni. Les marchands nous proposent chaque jour de découvrir une nouvelle friandise cachée dans une fenêtre du calendrier de l’Avent ; à l’image de ce que vit Jésus, nous voulions nous approcher de Lui en donnant chaque jour quelque chose de notre richesse, bien que ce soit de manière symbolique, car nous ne pouvons pas imiter vraiment l’abaissement du Christ !
Nous étions invités à décorer, en famille, notre boîte de l’Avent et à prendre un temps de prière à l’intention des personnes seules à qui nous destinions notre boîte de l’Avent. Cette boîte était tout d’abord déposée au pied du sapin de Noël, lors de la veillée le soir du 24 Décembre.

Anne-Emmanuelle nous partage comment, en famille, cela a été vécu :
« Lorsque nous avons entendu les termes de “calendrier inversé”, cela a résonné tout de suite dans nos cœurs et nous avons été intrigués. Que cela signifiait-il ? Selon nous, il s’agissait d’une façon de faire un don de soi, ne pas toujours « prendre » comme la société nous y entraîne.

Dans cette société où Noël est une opulence, une consommation effrénée, le “calendrier inversé” vient replacer Jésus au centre de nos cœurs et de notre vie. Chaque jour, nous avons prié près de la crèche en famille avant de nous dépouiller.

Anne-Emmanuelle avec son mari et sa fille

Cette prière s’accompagnait de moments de louange et de gratitude par rapport aux actions de Dieu dans notre vie, mais également de demandes pour les personnes pour qui on se dépouillait (« Que Dieu vienne combler leurs cœurs, que Dieu leur apporte un logement, que Dieu leur apporte de la paix dans le cœur ! ») .

Ma petite fille a été émerveillée par cette action et cela lui a permis de comprendre la « réelle signification de Noël ».

Merci Camille et Père François Xavier pour cette belle proposition inspirée par Dieu.
Gloire à toi Seigneur Jésus !

Recueilli par Soeur Gabrielle H., SCR, près d’Anne-Emmanuelle

Têtiere actus

Fêtes liturgiques

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 28 novembre 2022

Je suis descendu sur la terre pour embraser tous les cœurs. Je n’y trouve que des froideurs pour moi et pour mes frères (Chant P. Le Taillandier)
Pied partage