Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Les mains du potier

Les soeurs du Christ Rédempteur

Que vous inspire l’image : "Les mains du potier" ?

Vous pouvez l’exprimer ci-dessous sous forme de réflexions, texte, poème, prière...

Quelque chose de neuf va naître... Qui peut déjà le décrire ? L’artisan travaille sa terre avec un projet sans doute. Mais que d’inconnus ! L’oeuvre va paraître, nouvelle pour tous, mais neuve aussi pour celui qui la réalise.

La « création » est quelque chose d’extraordinaire. Elle peut être source d’émerveillement, de tâtonnements, de ratés même, Les uns ou les autres, nous avons pu l’expérimenter peut-être quand nous nous sommes risqués à créer quelque chose. Dieu aussi sans doute. Mais au terme, comme Lui , nous chanterons et rendront grâces pour les dons reçus et mis en valeur..

Messages

  • La main du potier c’est l’âme
    Du Seigneur qu’il trame
    En créant un objet par sa beauté
    Par son efficacité
    Dieu lui a donné cette passion
    Celle de la création
    Le potier fait de son mieux
    Il parle a Dieu
    "Donne moi l’espérance
    De réussir dans le silence"
    Un bel objet il lui dit cette prière
    Parce qu’il espère
    Créer un présent qui lui tient a coeur
    Pour lui c’est un bonheur
    Avec de belle couleur
    Pour l’église du Seigneur

  • Devant son tour, avec ses mains agiles en forme d’offrande,
    Le potier travaille la matière avec dextérité : l’argile.
    Il le fait dans une patience amoureuse de son métier,
    Tout émerveillé devant la matière prenant forme.
    Ce qui était informe prend forme.
    Ce qui était sans vie prend vie.
    Ce qui n’avait pas de nom peut se nommer.
    Il le fait par le souffle de son inspiration et sa créativité.
    Belle image tant relayée par la bible !
    Dieu avec la tendresse de tes mains,
    Tu me façonnes avec la glaise de ton amour.
    Tu imprimes en ma vie les empreintes de tes doigts.
    Chaque matin, tu m’invites à prendre forme en aimant..
    Ton projet d’Amour donne consistance à toute vie.
    Je suis souvent une glaise difficile à façonner, faisant résistance.
    Donne-moi les mains de ta tendresse, toi qui m’accueilles comme ton enfant.
    Tu as osé inscrire dans la glaise de notre humanité, ton fils Jésus.
    Que sa parole puisse donner forme à toute vie.

    R.Frénel 31/8/2018

  • Le potier ne craint pas de mettre les mains dans la terre.
    Quel doigté il lui faut pour réaliser une œuvre !
    Concentration, imagination, abandon, silence sont des qualités requises pour la réussite d’un objet d’art.

    Dans la bible, nous lisons que Dieu est le potier et que nous sommes l’argile entre ses mains. Assurées de son agilité, nous nous abandonnons dans la foi et la confiance.

    En cette rentrée, nous sommes invitées à nous laisser façonner par le Créateur, par les frères et sœurs que nous rencontrons
    et les événements de chaque jour.

  • Il me semble que c’est DIEU lui-même qui est le Potier. Nous sommes ses créatures (l’argile) entre ses mains. Il veut nous modeler selon son Image. Notre POTIER-CREATEUR peut réaliser son désir, son but, seulement si nous nous laissons modeler. Sinon, si on refuse, ce sera un échec (raté). Le résultat : pas une belle cruche, mais plutôt des tessons.
    Mais notre POTIER recommencera, d’une manière créative et pleine de patience.
    Il respecte notre responsabilité et notre liberté. Il cherche le dialogue, notre coeur, et attend une réaction, mais sans forcer. Il nous encourage même en nous donnant une promesse : “Je suis avec et pour vous”
    Parfois, il lui faut changer son “projet”, selon les réactions de ses créatures. Parfois, à cause de leur indocilité, Dieu a dû recommencer sa création.
    La plus belle, c’est son son propre Fils. Les hommes l’ont condamné à mort, mais après sa Résurrection Jésus fut et est par excellence notre modèle (le Pemier-né). Notre Dieu-Potier veut nous former selon le modèle de son Fils. Laissons-nous former par Lui, ensemble, avec son Fils.
    Parfois ça peut faire mal et peut être un peu décourageant, mais Il ne nous laisse jamais seuls, nous donnant la force et la persévérance.
     

  • prière...

    Quelque chose de neuf va naître... Qui peut déjà le décrire ? L’artisan travaille sa terre avec un projet sans doute. Mais que d’inconnus ! L’oeuvre va paraître, nouvelle pour tous, mais neuve aussi pour celui qui la réalise.

    La « création » est quelque chose d’extraordinaire. Elle peut être source d’émerveillement, de tâtonnements, de ratés même, Les uns ou les autres, nous avons pu l’expérimenter peut-être quand nous nous sommes risqués à créer quelque chose. Dieu aussi sans doute. Mais au terme, comme Lui , nous chanterons et rendront grâces pour les dons reçus et mis en valeur..

  • Salut à toutes et à tous,
    Je suis plus qu’heureux de découvrir votre page web. Dans ma petite Communauté naissante, (Notre Dame de la Famille des Tout Petits), ce dimanche 9 septembre 2018 est la Sainte Messe Solennelle de la rentrée scolaire et universitaire que nous organisons chaque année pour l’accompagnement spirituel, social et humain des jeunes qui nous sont proches et même ceux, (ils sont les plus nombreux), qui nous viennent d’ailleurs, invités ou non. A cet effet, ce texte, ’ Les mains du potier’ vient à point nommé pour des parents et enfants le souci de leur avenir. Merci encore pour ce trésor qui reste toujours à exploiter.

  • Comme le pot dans la main du potier, Seigneur, donne-moi la forme qui te plaît, guide mes pas et je te serai fidèle tous les jours de ma vie.

  • Les mains du potier, ce sont les tiennes, Seigneur.. Que de merveilles tu as façonnées depuis la Création jusqu’à aujourd’hui, de la glaise tu nos as fait sortir ainsi que tout ce qui vit. Qu’un chant de louanges remplisse notre cœur !
    Quand nous voyons les maçons construire une maison, les pieds et les mains dans le ciment, nous imaginons leurs efforts, leur sueur…, et leur joie quand tout est fini. C’est écrit dans la Bible : « Le 7e jour, il vit que cela était bon. Il se reposa ».
    Moi-même je sors de cette glaise, et tu continues à souffrir quand je ne me laisse pas faire. Mais contrairement à certains potiers, jamais tu ne casses ton œuvre, tu patientes, tu continues d’attendre que je prenne la bonne orientation afin de devenir un reflet de ta beauté, et ton attente prend forme à travers les paroles que tu me susurres chaque jour. C’est pourquoi j’aime beaucoup chanter ce chant qui dit : Comme l’argile se laisse faire entre les mains agiles du potier, ainsi mon âme se laisse faire entre les mains agiles du Potier ; ainsi mon cœur te cherche toi, Mon Dieu...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.