Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Quelques questions posées à Soeur Léa

Accueil > Devenir sœur du Christ Rédempteur > Quelques questions posées à Soeur Léa

Les soeurs du Christ Rédempteur

Soeur Léa Soeur Léa NABA a fait son engagement définitif au Burkina Faso le 7 septembre 2019. Elle a accepté de répondre à quelques questions :

1 - Tu viens de faire ton engagement définitif dans notre Famille Religieuse des Soeurs du Christ Rédempteur. Quels sentiments t’habitent aujourd’hui ?

Sr Léa : Après mon engagement par les Vœux Perpétuels, voici les sentiments qui m’habitent aujourd’hui : la joie, la paix, l’espérance pour l’avenir de la Congrégation, et aussi des sentiments de fierté. C’est un honneur de voir grandir ma Congrégation.

2 - Peux-tu nous partager les joies que tu as vécues lors de cette célébration du 7 septembre 2019 ?

Sr Léa : Cette joie était inexprimable pour moi, c’était grand, fort et inoubliable. J’étais « légère » ce jour, comme quelqu’un qui était bien, libre intérieurement, heureuse d’appartenir à ma Congrégation de façon définitive.

3 - Quelles sont tes espérances concernant ton pays, l’Église, ta mission et celles des autres Soeurs du Christ Rédempteur ?

Sr Léa : L’espérance pour mon pays ? Pour moi toute chose a un début et une fin, la paix reviendra. J’ai beaucoup d’espérance concernant mon pays et souhaite qu’un jour le peuple Burkinabè sera libre de ses mouvements et que tous seront en sécurité.
L’espérance pour l’Eglise ? Elle prospère toujours et elle continuera, grâce à la foi des gens qui veulent voir grandir leur Eglise. L’Eglise est un mystère, comme un arbre qui continue à fructifier, grâce au souffle de l’Esprit et la foi des hommes.
Ma mission c’est d’être près des enfants pour les aider à grandir et à s’épanouir, dans leur vie future, grâce à l’éducation inculquée. Les enfants sont l’avenir de demain, c’est eux qui construiront le pays et l’Eglise de demain. Pour moi cette mission est grande et large, dans tous les domaines. Ils seront formés pour construire leur avenir.
La mission de toutes est « le service » de l’Eglise et du monde, que ce soit dans la santé, l’éducation ou les œuvres sociales. Tout cela me donne l’espérance pour la Congrégation, le pays et l’Eglise.

Sr NABA Léa, Marie Léa de la Croix
Interview de Sr Hélène R., SCR

NB : En Novembre, interview de Sr Edith YONLI

Têtiere actus

Devenir sœur du Christ Rédempteur


Voir aussi :

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 15 décembre 2019

Notre foi, sans cesse confrontée aux mutations du monde actuel, a besoin de s’éclairer et de s’affermir de façon permanente (Règle de Vie)
Pied partage