Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Quoi de neuf sur la Colline ?

Les soeurs du Christ Rédempteur

Ce méchant COVID nous avait fermé l’accès à la Maison-Mère de Rillé, et donc à ses travaux en cours concernant le futur EHPAD. Maintenant, grâce au vaccin, la porte s’est un peu ouverte…

Entrée par le côté extérieur est de la chapelle

Une fois franchi le portail d’entrée, un étroit passage défoncé nous conduit sur le parking du lycée. C’était bien vrai, “la vieille dame” refaisait son look, et, pour permettre de mieux la voir, des pelleteuses avaient mangé la moitié du parking, élargissant en même temps l’allée - côté extérieur est de la chapelle - qui nous conduisait au parloir. Et ces goulues, pas satisfaites, en avaient encore dévoré, dans l’angle suivant, plus d’un quart pour former le futur parking de l’EHPAD. De là, nous apercevons mieux l’ensemble.

Côté est, près du cèdre, la porte au bas de l’escalier de ciment - qui permettait (entre autres) au cortège funèbre de se diriger vers le cimetière - est devenue une fenêtre. Au niveau des échafaudages de ce même côté, un immense salon de beauté s’est installé : c’est que madame ne voulait plus de rides, de boursouflures et autres abcès minant son visage. Un toiletteur, truelle en main, lui plaque des couches de crème blanche qu’il étale d’un geste scandé sur toute la façade…

Avançons plus loin vers le jardin, façade côté plein sud. Débarrassée de toutes ses ferrailles, c’est seulement un immense diable rouge, un Manitou, qui a le droit de l’approcher. Gardez vos distances, sinon il pourrait vous prendre dans ses griffes et vous emmener en enfer ou je ne sais où. Il attrape des tas de planches, vite déversées par une fenêtre en vue de terminer cloisons, chambres, placards. J’aurais bien voulu vous faire accéder au cœur de l’édifice, mais il n’y a que les chirurgiens du bâtiment qui le peuvent…

Le diable Manitou

Encore un peu de patience… Bientôt, nous aurons tout notre temps pour visiter ce “nouveau Louvre” où tout sera sujet à découvertes. Alors, il ne restera plus qu’à inviter Anne Boivent pour l’installation… et à remercier tous ceux et celles qui ont peiné des heures et des heures, des nuits, et même peut-être y ont laissé un peu de leur santé pour que nos aînées puissent s’y installer confortablement et y prier. N’est-ce pas déjà un avant-goût du ciel attendu, le centuple promis ?

PS : Côté ouest (bâtiment face au Conseil), les rhodos ont haussé le ton, décorant même les fenêtres de leurs magnifiques fleurs colorées afin de tromper la jalousie des murs qui, eux, n’ont rien reçu !

Sœur M. Françoise C., SCR, Rennes

Portfolio

Têtiere actus

Maison-Mère

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 28 novembre 2022

Je suis descendu sur la terre pour embraser tous les cœurs. Je n’y trouve que des froideurs pour moi et pour mes frères (Chant P. Le Taillandier)
Pied partage