Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Soeurs Léa et Edith se sont engagées définitivement

Les soeurs du Christ Rédempteur

“Aimer et adorer Dieu dans sa Justice”

Après une retraite de congrégation bien réconfortante qui s’est déroulée du 25 au 31 août 2019 à Koudougou, les sœurs se sont plongées dans les préparatifs directs de la fête des Vœux Perpétuels de nos deux sœurs Édith YONLI et Léa NABA, fixée au 7 septembre.

- Dès le 4 septembre, presque toutes les équipes des différents services étaient sur place à Fada (Burkina Faso) où a eu lieu la cérémonie. Les tâches étaient bien réparties.

- Le 6 Septembre, nous avons été témoin du renouvellement des Vœux Temporaires des Sœurs Léa, Blandine, Jacqueline, Édith et Marie Hélène.

-  Engagement définitif des soeurs Léa et Edith devant Monseigneur Malgo Le 7 septembre, jour de la Fête, la célébration a débuté à 9 h à la paroisse cathédrale de Fada N’Gourma et a duré environ 3 heures. Elle a été présidée par son excellence Mgr Pierre Claver MALGO, évêque du diocèse, entouré de plusieurs prêtres. Notons aussi la présence des religieux(ses) de plusieurs congrégations venus du diocèse et des autres diocèses du BURKINA pour nous soutenir et de 3 chorales.

Le moment le plus important de la célébration était l’engagement définitif de sœur Léa et de sœur Edith en présence de la supérieure générale, sœur Marie Angèle FAUVEL et des sœurs de la Congrégation du Christ Rédempteur.

La fin de la célébration nous a conduits tous au postulat pour le repas fraternel dont le menu était varié. On a pu noter sur les visages de ceux qui ont pris part à cette fête la joie, en même temps que s’exprimaient les souhaits de nombreuses et saintes vocations pour notre congrégation. La fête s’est terminée en beauté.

En définitive, nous pouvons dire que cette joie a été possible grâce à vos prières, à la mobilisation de toutes pour la cuisine, le transport du matériel, la décoration et aussi grâce à quelques personnes qui étaient là pour nous soutenir.

Les Soeurs du Christ Rédempteur avec Monseigneur Malgo au sortir de la CathédraleSœur Léa NIKIEMA
et Sœur Marie Hélène KORGHO
Soeurs du Christ Rédempteur, Burkina Faso

Portfolio