Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Sur des chemins de joie et de fraternité…

Accueil > Témoignages de Religieuses > Sur des chemins de joie et de fraternité…

Les soeurs du Christ Rédempteur

L’été finissant, je suis entrée dans une église de Mayenne. D’emblée, mon regard est attiré par un grand panneau où je découvre les décrets du récent synode diocésain.
« Vivre une conversion vers la bienveillance pour grandir en fraternité.
Sortir de nos habitudes pour accompagner ceux qui viennent à nous.
Aller au pays de l’autre, consentir au dépaysement et rejoindre l’autre dans sa vie quotidienne et ses préoccupations ».

La lecture de ces textes interpellants m’a conduite à la relecture de la semaine de congés que je venais de vivre. Étais-je simplement en repos ? Ou bien en mission au pays de l’autre retrouvé ?

 

Cancale : la chapelle du Haut Bout

Pierre et Martine m’ont ouvert leur “coin de paradis” à la pointe du Grouin avec une magnifique vue sur la Baie du Mont St Michel. Pierre le jardinier confiait à la terre ses nouveaux plants d’hortensias. Ensemble nous avons savouré la fraîcheur des légumes du potager et les moules de bouchots. Après le repas, Martine a proposé une marche à la chapelle du Haut Bout dans le quartier proche. La chapelle est ouverte en permanence, bien tenue et fleurie, plutôt étroite mais porteuse de la foi populaire des familles de marins de la région cancalaise. Qui veut peut y entrer pour prier. Ensemble, nous avons chanté Marie.

 

Photo d'« herbes folles »

La visite de galeries d’art est toujours un régal pour les yeux avec la découverte d’œuvres originales, étonnantes souvent. J’aime approcher les artistes et les entendre parler de leurs œuvres, de leur source d’inspiration : la nature, l’écologie, la Bible, une vision possible de l’humanité… Une exposition m’a particulièrement réjouie : simplement des photos de plantes nommées fréquemment “mauvaises herbes” ou “herbes folles” qui poussent un peu partout dans les rues, le long des maisons, dans des lieux insolites. Elles sont là, vigoureuses et bien florissantes. Avec talent, l’artiste a joué avec les contrastes des couleurs, des formes, de la lumière, réalisant ainsi des tableaux surprenants, d’une beauté ignorée !

 Un soir à la crêperie, j’ai été sensible à l’accueil des serveurs, à leur disponibilité joyeuse, leur attention aux hôtes. Ils semblaient vraisemblablement heureux d’avoir engagé à nouveau leur travail professionnel.

 Sophie m’a reçue dans son petit appartement au 5e étage donnant sur la plage du Sillon. Il y avait longtemps que nous ne nous étions pas revues ! Joie des retrouvailles ! Nous avons parlé famille et évoqué la naissance difficile de la petite Émilie : « Tu sais j’ai prié tous les saints du ciel et allumé toutes les bougies possibles ». Sophie est loin d’être une assidue des célébrations liturgiques… Quant à moi, depuis, dans une église je m’arrête devant les statues de Marie où brûlent des bouquets de bougies, porteuses des intentions les plus variées. J’unis ma prière à celles et ceux qui font ce geste de faire naître la lumière, expression de leur confiance et de leur foi.

Oui, pendant une semaine, j’ai vécu de rencontres en rencontres…

Au fond de moi, j’ai découvert des mots inaudibles qui se frayaient le chemin de la prière : peu à peu me laisser façonner et dilater par les visages de ceux et celles que je rencontre, devenir pèlerin et apôtre de la fraternité heureuse.

Sr Annick B., SCR, Communauté de la Guilmarais-VITRE

Portfolio

Têtiere actus

Témoignages de Religieuses


Voir aussi :

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 28 novembre 2022

Je suis descendu sur la terre pour embraser tous les cœurs. Je n’y trouve que des froideurs pour moi et pour mes frères (Chant P. Le Taillandier)
Pied partage