Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Telle une graine de moutarde : témoignage de Marcel

Les soeurs du Christ Rédempteur

Les textes liturgiques récents nous ont parlé de semailles, de semence qui tombe sur la bonne terre, de graine de moutarde qui grandit et devient un arbre immense… La Maison d’Enfants Gaifleury de St Georges-de-Reintembault où nos sœurs ont œuvré pendant plus d’un demi-siècle, y ressemble. De nombreux jeunes y ont grandi et donné des bons fruits.

Je veux vous parler aujourd’hui de quelqu’un qui en a fait partie, dont le nom ne vous est peut-être pas inconnu : Mr Marcel Le Hir. Aujourd’hui, il est un grand témoin de l’Évangile.
Sa vie a connu beaucoup d’échecs ; sa rencontre avec ATD en a fait un homme debout. Et là il a rejoint “La Pierre d’Angle”, mouvement d’évangélisation qui y est né. Évoquant son parcours, voilà ce que Marcel écrivait en juin dernier à Soeur Geneviève C. (au service de la Maison Gaifleury pendant de nombreuses années) :

« Jésus a fait de moi une personne qui aime les visages, il favorise les lieux qui permettent de créer des liens pour goûter ensemble des partages et cueillir un peu de bonheur.
L’enseignement des épreuves passées m’a fait connaître l’intérieur de mon corps : mon esprit. Je crois que je ne l’aurais pas découvert si mon corps n’avait pas été blessé, je ne voyais que l’extérieur de ce corps abîmé par l’alcool. Il me fallait une médecine spirituelle pour extraire ce qui faisait mal et m’empêchait d’avancer.

Ce Jésus, découvert profondément à “La Pierre d’Angle”, allait faire son œuvre, un travail de libération, une nouvelle naissance. Les aspérités de la vie ont été un frein sur mon chemin ; mes fragilités me mettaient en permanence en conflit avec les autres et moi-même.
Jésus est venu changer en moi ce qui me gênait en soufflant à l’oreille de mon cœur : « Lève-toi et marche ! »

Maintenant, qu’est-ce que je fais de cette guérison ?
Dans l’agitation du quotidien, les occasions ne manquent pas d’oublier Dieu, de se couper de ce qui est l’essentiel : son Amour.
Dans ma vie de tous les jours, Jésus m’envoie en mission, en des missions parfois difficiles qui demandent persévérance, patience, écoute. Pouvoir aider, soutenir, dire une parole qui réconforte, qui reconstruit... procure une joie intérieure qui prolonge ma guérison, qui fait rajeunir on âme ! Aujourd’hui, je peux dire que Jésus vient à l’improviste, il s’approche de nous par d’étranges messages quand notre cœur est en alerte, il manifeste sa présence avec discrétion.
C’est un Dieu de compassion qui fréquente les lieux de souffrance, car c’est un Dieu de pauvreté. C’est un Dieu qui vient faire de notre être les fondations de la fraternité…

Ensemencés de l’Amour de Jésus, de quoi aurions-nous peur ? »

Témoignage de Marcel.
Transmis par Sr Geneviève C., SCR à Sr M. Françoise C., SCR

Portfolio

Têtiere actus

Témoignages divers

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 28 novembre 2022

Je suis descendu sur la terre pour embraser tous les cœurs. Je n’y trouve que des froideurs pour moi et pour mes frères (Chant P. Le Taillandier)
Pied partage