Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Tous frères...

Accueil > Contempler une image > Tous frères...

Les soeurs du Christ Rédempteur

Que vous inspire l’image ci-dessous : « Tous frères »  ?*

(En écho au titre de la 3e Encyclique de notre pape François : « Fratelli tutti » (= Tous frères), qui paraîtra le 4 octobre en la fête de St François d’Assise.

Vous pouvez l’exprimer dans le cadre blanc sous cette plume ou à la suite des messages déjà écrits, sous forme de réflexions, texte, poème, prière...

Messages

  • Mains enlacées et de différentes races : la fraternité symbolisée !
    Quelques lieux de fraternité à partir de la main.
    Mais potelée du bébé venant de naître par les mains de la sage femme.
    Mains de l’aide soignante tenant la main ridée de la personne âgée.
    Mains toutes caressantes de la douceur amoureuse.
    Mains du sculpteur faisant surgir de la masse informe la beauté.
    Mains du peintre dans le choix des couleurs, peignant la nature.
    Mains du musicien envoûtant nos oreilles de sa musique.
    Mains s’ouvrant pour faire grandir la fraternité .
    Voilà que Dieu prête à l’homme des mains pour faire grandir cette fraternité .Dieu se défait de son pouvoir en Jésus.
    Mains de résurrection comme celles de Jésus avec la petite fille de Jaïre.
    Mains de la guérison comme celles de Jésus avec le paralytique.
    Mains de bénédiction :« Jésus prit le pain dans ses mains »
    Mains clouées au supplice de la croix devenues coupe de la souffrance :« Entre tes mains, je remets mon esprit » . Mains de la résurrection :« Voyez mes mains »
    Et si avec François venant de signer son encyclique on reprenait la chanson des « compagnons de la chanson » Si tous le gars du monde devenaient de bons copains" Voir sur internet, elle est d’actualité. R Frénel

  • L’Image nous montre la rencontre de mains grandes et petites, de différentes couleurs. Elles représentent l’unité dans la diversité et la fraternité.
     Le 3e encyclique du Pape est une encyclique sociale : il rappelle que tous les humains sont “égaux en droits, devoirs et dignité”. Donc : n’exclure personne, malgré la pauvreté, la religion, l’éducation différente etc...
    Comme aussi St François d’Assise, notre Pape nous demande de faire attention aux pauvres et petits, de les aimer et respecter. C’est notre devoir et responsabilité de partager, surtout avec les plus démunis, les abandonnés.
    Actuellement, à cause du Covid-19, il y a tant d’occasions de rendre service !
    Regardons comment Jésus, notre modèle, a vécu parmi les gens, Lui qui a tout partagé et qui a été solidaire et juste avec TOUS, jusqu’au bout.

  • Cette photo évoque pour nous l’engagement des sœurs du Burkina Faso. Elle nous invite à vivre la fraternité intergénérationnelle entre nous et dans le monde.

    Le pape François termine l’encyclique par cette prière que nous faisons nôtre.
    "Notre Dieu, Trinité d’amour, par la force communautaire de ton intimité divine, fais couler en nous le fleuve de l’amour fraternel. Donne-nous cet amour qui se reflétait dans les gestes de Jésus, dans sa famille de Nazareth et dans la première communauté chrétienne...
    Viens, Esprit Saint, montre-nous la beauté reflétée en tous les peuples de la terre, pour découvrir qu’ils sont tous importants, que tous sont nécessaires, qu’ils sont des visages différents de la même humanité que tu aimes. Amen ! "

  • « Mains mains mains dans la main... »  Qui ne se souvient de ce refrain de Raymond Fau, ainsi que celui des Compagnons de la Chanson : «  Si tous les gars du monde voulaient se donner la main, le bonheur serait pour demain ! » Chacun nous invitant à rejoindre l’harmonie des sons avec nos pieds et nos mains.
    Et Jésus dans l’Évangile, combien de fois ne met-il pas la main sur la partie malade de quelqu’un avant de lui dire : « Va ta foi t’a sauvé ». Ce geste parle d’amour, de tendresse, de joie d’aimer, de paix. Avant le Covid-19, à l’Eucharistie "Donnez-vous la paix !" nous exhortait à serrer les mains de nos voisins de toutes couleurs. N’est-ce pas aussi le geste de réconciliation dans les pardons accordés...
    Ces mains, qui signent l’alliance dans un contrat, scellent la paix et la confiance entre des pays. Que l’Esprit-Saint nous rappelle les gestes accomplis par Jésus quand, dans la rue, nous croisons des enfants, des fiancés, des couples de personnes âgées etc... main dans la main. Et prions pour tous ceux que la haine éloigne.

Têtiere actus

Contempler une image


Voir aussi :

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 31 octobre 2020

« Oui, j’espère en votre Justice et je veux vivre et mourir en l’aimant » (Chant P. Le Taillandier)
Pied partage