Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Un parfum très pur et de grand prix entièrement répandu

Accueil > Témoignages de Religieuses > Un parfum très pur et de grand prix entièrement répandu

Les soeurs du Christ Rédempteur

Le lundi saint, 15 Avril, Sr Thérèse BLIN faisait le grand passage, vers le Père. Or, l’évangile de ce jour évoquait le geste de Marie brisant le flacon d’un parfum pour en oindre les pieds de Jésus, geste que le célébrant d’un certain lundi-saint, à l’abbaye de Campénéac, avait ainsi commenté : “Un parfum très pur et de grand prix, entièrement répandu” : voilà l’expression de ce que voudrait être une vie religieuse authentiquement vécue, avait-il affirmé.

Aussi, tout naturellement cet évangile a été retenu pour la célébration des obsèques de Thérèse, qui a essayé de consacrer sa vie à Dieu et aux autres.
Dans son homélie, P. Joseph CADO s’en est fait l’écho, à sa manière. Je lui laisse la parole :

Rassemblement FEDEAR à Vichy en 2004« Il est juste que, au cœur de cette Semaine Sainte, pour accompagner Thérèse, nous nous laissions imprégner de cette parole de Dieu de lundi, jour où Thérèse s’est endormie dans la paix du Seigneur.
Il y a, dans ce récit, le beau geste de Marie, toute donnée au Seigneur. Geste magnifique par ce parfum qu’elle répand sur les pieds de Jésus. Il y a, dans ce geste, de la reconnaissance, comme en réponse à la gratuité de l’Amour de Dieu. N’est-ce pas un des signes de la vie religieuse : recevoir ce trésor de l’Amour indéfectible, sans réserve de Dieu pour en être signe au cœur du monde, marqué très souvent par la recherche de la rentabilité, de la performance, de l’utilitarisme, de la consommation.
Être témoin que l’amour de Dieu peut nous combler au plus profond de nos attentes, de nos désirs.

Il est une prière que je dis très souvent, lors des baptêmes, pour accompagner le geste du Saint Chrême : « Que ta dignité d’enfant de Dieu soit reconnue par tous. Que tu respires la bonté et la joie. Qu’avec le souffle de l’Esprit-Saint, tu répandes autour de toi le parfum de la vie de Dieu. Puisses-tu réaliser pleinement ta vocation d’enfant de Dieu ».

Avec les Aînés ruraux en Juin 2012Comment ne pas faire le lien avec ce que Thérèse a vécu : sa générosité, sa vivacité (avec cette voix si caractéristique qui roule les « r »), son engagement pris avec les pauvres, son combat, coûte que coûte, de la routine, de l’endormissement, son engagement près des enfants, des jeunes et adultes, au sein des mouvements d’action catholique, particulièrement : ACE – JAC/MRJC – CMR.

Son passage par la maladie est comme un dessaisissement progressif de tout un vécu, en le vivant dans la foi, à la manière du Christ qui s’est abandonné entre les bras de Dieu Père… Ces “petites morts” à soi-même qui nous préparent au passage pour rejoindre le Christ ressuscité, ces élans de vie, ces engagements, ce don de soi sont déjà germes de la vie éternelle. »

Sr Gabrielle H., SCR

Portfolio

Têtiere actus

Témoignages de Religieuses


Voir aussi :

Pied partage
Têtiere partage

Parole du jour - 11 décembre 2019

La Bonne Nouvelle qui doit transfigurer l’humanité est d’abord un don à accueillir avant d’être liée à l’action, don à accueillir dans la foi et l’abandon au Père, avec le Christ, au prix du renoncement à soi-même (RV)
Pied partage