Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

En Haïti, l’équipe d’ATD Quart Monde...

Les soeurs du Christ Rédempteur

Une nouvelle fois, Haïti a été frappée dans sa marche vers l’avenir...

Haïti, Photo ATDDepuis 1981, le Mouvement ATD Quart Monde est présent en Haïti aux côtés des familles très pauvres, de leurs communautés dans les mornes ou les quartiers des villes, et aux côtés de partenaires locaux afin de gagner ensemble l’accès au savoir, à la santé, à la formation pour tous, et créer des espaces de mobilisation avec les personnes de tous horizons pour refuser la misère.

Haïti, Photo ATDAucun des 9 membres de l’équipe d’ATD n’a été atteint. C’est un vrai miracle, puisque les locaux du Mouvement jouxtent l’épicentre du séisme.

- Voici quelques passages glanés pendant les communications téléphoniques avec les membres de l’équipe :

« Le temps de peur passé, nous sommes partis à la recherche des familles les plus isolées, car il ne faut laisser personne seul face au malheur. Là encore, nous vérifions que le courage, la force de ce peuple, sa sagesse, la fraternité sont plus forts que les catastrophes qui l’enserrent.
Les gens attendent les secours mais sans trop d’illusion, car ils savent que, de toute façon, ils ne viendront pas jusqu’ici : “nous sommes trop pauvres et isolés” disent-ils, et ils en ont fait trop souvent l’expérience. Après avoir enterré leurs morts, les familles se sont mises, comme d’habitude, toutes ensemble, à préparer un espèce de feu pour faire cuire je ne sais quoi. D’autres, les bras chargés de morceaux de bois, s’affairent à reconstruire leurs abris. Les enfants orphelins deviennent les enfants de tous. La vie reprend. Dès qu’ils nous voient, le sourire renaît, les enfants courent dans nos jambes.

Haïti, Photo ATD Mais nous devons prendre du temps pour savoir ce que nous devons faire. Par où commencer ? Ce que nous avons appris de ce pays, c’est qu’il faut faire alliance, s’unir, ne pas rester isolé. C’est cela leur force, celles des pauvres du monde entier pour résister. Se rassembler pour être plus forts que la peur, pour traverser la souffrance, pour entrevoir un avenir possible...

Nerline nous dit « Je visite les gens qui restent dans les maisons où il y a encore du danger. La terre glisse partout. Mais quand on dit aux gens qu’il faut s’en aller, ils ne veulent pas partir. Ils restent avec les blessés et même les morts. Ils ont des raisons, on ne sait pas pourquoi. Et si on n’allait pas chez eux, personne ne viendrait... »

- Dans les prochains jours, cinq volontaires de Méry-sur-Oise (France) avec le responsable du Mouvement iront soutenir l’équipe présente à Haïti pour plusieurs mois. Leurs efforts s’effectueront dans plusieurs directions : d’abord dans le domaine de la santé et des enfants, et ensuite dans le soutien aux familles pour la reconstruction de leur demeure.

La préoccupation de l’équipe est aussi l’accès à l’aide d’urgence. Devant la difficulté pour la distribution de la nourriture, les ONG et la Communauté Internationale ont décidé de l’acheminer par les “comités de quartier”. Mais dans les cités pauvres, ces comités n’existent pas. Il s’agit donc pour l’équipe d’ATD de “faire comité” avec les plus pauvres pour qu’ils puissent bénéficier de cette aide.

L’équipe mène aussi un autre combat : celui de permettre aux Haïtiens d’entrer dans la réflexion pour la reconstruction du pays. Or ces réunions se font majoritairement en anglais, peu en français, et jamais en créole. Si cette reconstruction se fait sans les Haïtiens, c’est l’humiliation qui s’ajoute au malheur ; et à terme cela conduirait à un échec.

Avec l’Ambassadeur de France, nous nous indignons quand les médias relayent des paroles culpabilisantes, qui violent notre humanité commune. Nous sommes atteints quand nous entendons le nombre de personnes sauvées par les secouristes extérieurs, sans ajouter combien d’autres l’ont été par les Haïtiens. Nous restons à l’affut de tout ce qui aide à valoriser les milliers de gestes de courage...

- A Méry, au Centre du Mouvement International, nous sommes de coeur avec Kysly qui écrivait ces mots : « Merci pour ces veillées solidaires au côté du peuple haïtien qui constamment convertit sa souffrance et ses douleurs en prière ». Nous sommes dans la chaîne de solidarité incroyable, elle grandit tous les jours par l’arrivée de messages d’enfants, de jeunes, d’adultes et de dons financiers... »

Pour ceux qui le désirent, voir : www.atd-quartmonde.org

Haïti, Photo ATDM. Françoise C., Soeur du Christ Rédempteur, volontaire permanente à ATD Quart Monde, Méry-sur-Oise